mardi 23 juin 2020

Grande nouvelle : le permis de construire de la Médiathèque et de la Maison des réfugiés sur le site de Jean Quarré a été délivré

Communiqué de presse de la Mairie du 19ème (10 juin 2020)



"Sur le site Jean Quarré, la première médiathèque de l’arrondissement fera projet commun avec la Maison des Réfugiés. Une nouvelle façon de fabriquer la ville s’esquisse.
Permis de construire accordé ! Le projet de transformation des deux bâtiments de l’ancien Lycée Jean Quarré, en médiathèque et en Maison des Réfugiés, s’accélère. Le projet s’affirme d’ores et déjà comme une référence de l’architecture écologique et sobre dans une ville résiliente : la culture liée à l’intégration, dans un bâtiment élégant à faible impact environnemental.
L’ancien lycée hôtelier, qui a aussi accueilli le premier centre d’hébergement pour réfugiés à Paris, se transformera en médiathèque, avant d’accueillir en voisine la Maison des Réfugiés.

La médiathèque : première médiathèque de l’arrondissement, offrira 2 500 m² de culture au cœur de 5 000 m2 d’espaces verts.

La Maison des Réfugiés : espace-ressources de 1 000 m², proposera un accompagnement innovant, de l’apprentissage du français à la formation professionnelle et aux initiatives citoyennes pour faciliter l’intégration. Le projet fonctionne aujourd’hui en préfiguration dans le 14e arrondissement.

Une salle polyvalente, un café, des espaces de coworking et de l’agriculture urbaine feront le lien entre les deux pôles.

La fabrique de ce projet est un manifeste, signé par l’architecte Philippe Madec, pionnier de l'éco-responsabilité et partisan de la désintoxication du béton. Nous faisons la démonstration qu’il n’est pas nécessaire de tout détruire pour tout reconstruire, que la ville peut se renouveler sur elle-même et qu’un bâtiment des années 70 peut avoir une nouvelle vie. Comment ? En conservant le maximum de matériaux et sans ajout de béton, pour un faible impact environnemental. Protection solaire, ventilation naturelle, sobriété architecturale, construction bas carbone, matériaux bio-sourcés ou issus du réemploi sont les mots-clés de ce projet précurseur.
Situé en face du collège Guillaume Budé, ce projet attendu prolongera la rénovation de la nouvelle Place des Fêtes." (10 juin 2020)".

_______________________________

Annonce effectuée par François Dagnaud, Maire du 19ème arrondissement (9 juin 2020) :

"Permis de construire accordé !
Dernière ligne droite pour la première médiathèque du 19e arrondissement. En face du collège Guillaume Budé, 2 500 m² pour partager ce que nous avons en commun: la culture, la lecture et les savoirs à portée de mains ! Projet exemplaire d’architecture sobre et écologique : on détruit le moins possible, on conserve le plus de matériaux sur place pour un équipement élégant à faible impact environnemental. Le site accueillera également la Maison des Réfugiés, un lieu de ressources pour améliorer et faciliter l’intégration: apprentissage du français, insertion professionnelle, solidarités..."

Complément apporté par Eric Thébault, adjoint à la Culture (11 juin 2020) :

"Bonjour à toutes et à tous,

Merci à Jean-Claude d'avoir relayé cette bonne nouvelle. Je suis en effet très heureux que les événements aboutissent à ce permis de construire, après de multiples rebondissements, dont le dernier avec la crise sanitaire qui nous a fait perdre deux mois supplémentaires.

Au-delà des différentes péripéties auxquelles nous avons fait face selon nos champs d'action, je veux voir aujourd'hui le caractère relativement inédit de la production de ce projet, demandé par les habitants depuis des années et que nous avons mis dans les programmes municipaux en 2014. Quand il a été lancé, nous avons immédiatement intégré dans ce projet la participation des usagers, des différents publics attendus dans la conception. D'abord par une série d'échanges publics et d'enquêtes (auprès des élèves de primaire et de collège de l'arrondissement) que j'ai eu le plaisir de piloter en 2016 pour nous demander collectivement à quoi devait ressembler une médiathèque demain. Nous avons entendu à cette occasion des professionnels des bibliothèques (et on ne remerciera jamais assez les bibliothécaires de l'arrondissement de leur enthousiasme et de leur engagement), des gestionnaires de lieux de culture, des habitants...

Mais nous avons également voulu associer les habitants de la place des Fêtes au-delà de la seule réflexion prospective. Pour cela, lorsque nous avons lancé le "dialogue compétitif" (sorte d'appel d'offres simplifié, mais Jean-Claude dira cela mieux que moi) pour choisir l'architecte, deux représentants des habitants ont intégré le jury qui a choisi in fine le projet exemplaire de Philippe Madec. Cela me donne l'occasion de remercier une seconde fois Jean-Claude et les Amis de la Place des Fêtes, avec Michel Taquet de la Maison de la Place des Fêtes, qui ont joué le jeu des nombreuses réunions (à l'autre bout de Paris !), qui ont travaillé avec le sérieux qu'on leur connait pour expertiser les projets et qui ont fait la différence dans le choix final. Ce choix final, c'est celui d'un bâtiment écologique, sobre, qui détruit peu l'existant mais réhabilite radicalement, qui prend conscience de son environnement sans avoir peur d'innover pour le bien-être des futurs usagers. Le choix aussi d'un architecte de renom dans un quartier populaire.

Personnellement, en tant qu'adjoint en charge de la culture dans cet arrondissement, j'ai beaucoup appris durant toutes ces années passées à faire émerger ce projet. Comme habitant de la Place des Fêtes et père d'une petite grande lectrice, j'ai hâte de le voir prendre vie. Il nous restera à garder toute notre exigence jusque-là.

Encore un grand merci à toutes et à tous."



Aucun commentaire:

Publier un commentaire