lundi 14 mars 2016

Réaménagement de la Place des Fêtes : Lettre à Anne Hidalgo et François Dagnaud

Images intégrées 1
Les Amis de la Place des Fêtes (association loi 1901)
MPDF 10, rue Augustin Thierry B55bis 75019 Paris

Paris le 14 mars 2016,

Madame la Maire, Monsieur le Maire,

Par la lettre en date du 18 novembre 2015, l’association des Amis de la Place des Fêtes vous avait fait part de sa préoccupation de voir la Place des Fêtes « oubliée » dans le plan de rénovation de sept places parisiennes « Réinventons nos places ! ».

Notre souci, « d’un programme d’aménagement ambitieux et conforme aux acquis du travail participatif entamé sur la Place des Fêtes dès l’automne 2012 », à la hauteur des besoins des 17 000 habitants et à égalité avec les autres quartiers de Paris,  a été relayé par le Conseil du 19ème arrondissement dans un vœu approuvé lors de sa séance du 30 novembre, puis au Conseil de Paris le 15 décembre 2015[1].  

Depuis les derniers ateliers participatifs en octobre 2015, ni les associations, ni le conseil de quartier n’ont été conviés à une présentation des esquisses et perspectives d’aménagement.

Ce n’est que tout récemment par la presse, avec le dossier publié dans le Journal du dimanche du 6 mars, puis sous une autre présentation par les schémas du site Time Out, que l’ensemble des habitants a découvert les projets élaborés pour les sept places parisiennes, dont la Place des Fêtes. Les schémas disponibles ne sont qu’indicatifs, et ne semblent pas toujours correspondre au plan prévu par la délibération 2016 DVD 58 DEVE DU, soumise au Conseil du 19ème arrondissement du 15 mars prochain.

Dans ce contexte, l’association des Amis de la Place des Fêtes salue la confirmation du principe du réaménagement : elle se félicite en particulier de voir exprimée pour la Place des Fêtes « la réaffirmation du caractère piéton du cœur de place », mais elle considère que la simple « sécurisation des traversées piétonnes et la création de nouvelles traversées », même assorties « de trottoirs agrandis » n’est pas une réponse suffisante à la demande d’une circulation apaisée tout autour de l’anneau.

L’apaisement et la réduction de la circulation automobile font partie intégrante des points adoptés lors de la votation citoyenne qui a rassemblé 2 500 votants. Ce point a été repris dans les vœux précités qui ont été adoptés. Il nécessite donc un travail en profondeur sur l’anneau routier, qui ne peut se limiter à de simples marquages au sol, peu persuasifs, et qui doit comporter de vrais aménagements physiques matérialisant les indispensables « zones de rencontre ».

L’association considère par ailleurs que la « réinvention de la place des Fêtes » passe par la libération du cœur de place mais aussi par son animation. Des équipements favorisant les usages familiaux et conviviaux  (kiosque, café, borne numérique d’orientation ...) doivent être intégrés explicitement dans le projet de réaménagement. Elle regrette ainsi que l’espace libéré par la suppression de la pyramide ne fasse pas l’objet d’engagements fermes de propositions d’animation.

D’autre part, l’association insiste sur la nécessaire prise en compte des liaisons entre la place et son environnement, comme cela est prévu pour les autres places. Ainsi, il nous parait particulièrement important de prévoir :
-        une liaison sécurisée et attrayante avec la future et très attendue médiathèque de la rue Jean Quarré, amenée à rayonner au-delà du quartier ;
-        le réaménagement de l’accès au collège Guillaume Budé par la rue Henri Ribière, pour favoriser son ouverture sur la place et son attractivité ;
-         l’amélioration et la sécurisation des parcours  extrêmement fréquentés par les familles, notamment du débouché des écoles élémentaires Eugénie Cotton sur la rue Compans et à l’angle avec la rue Louise Thuliez, devant la Poste ;
-          une « bande cyclable à contre sens » sécurisée sur l’ensemble de l’anneau.

De plus, une attention particulière mériterait d’être portée aux points suivants :
-         la suppression de l’ilot  de refuge Compans-Belleville permettrait de valoriser le patrimoine historique du Regard de la Lanterne, face  au débouché du passage Compans
-     les voies d’accès aux espaces verts de l’arrondissement (Butte Chaumont, Square de la Butte du Chapeau rouge) devraient former une « trame verte » sécurisée.

Sur l’ensemble de ces points, un travail d’ajustement ambitieux du projet en lien avec les habitants nous semble absolument nécessaire pour permettre à notre place de vivre mieux, de respirer et de s’embellir. Nous espérons vivement que la volonté politique au service des habitants permettra de surmonter les contraintes budgétaires pour aboutir à une métamorphose réussie et durable de la Place des Fêtes, dans l’intérêt de tous.

En vous remerciant de l’attention portée à ce courrier, nous vous prions, Madame la Maire, Monsieur le Maire, d’agréer l’expression de notre considération distinguée.

  
      Jean-Claude Convert, président                    Monique Gaspérini, vice-présidente




[1] : Délibération 2015 V381 Vœu relatif au réaménagement de la place des Fêtes, approuvé avec avis favorable de l’exécutif

Aucun commentaire:

Publier un commentaire