vendredi 20 novembre 2015

Madame la Maire, n'oubliez pas la Place des Fêtes !


Les Amis de la Place des Fêtes                    
www.placedesfetes.fr                                                               Paris, le 18 novembre 2015


Madame la Maire,

Comme vous le savez l’association des Amis de la Place des Fêtes a, depuis sa création, été attachée à un réaménagement ambitieux de la place et ses abords et à la participation des habitants aux futures transformations de leur quartier[1].  C’est pourquoi nous avons participé activement aux ateliers participatifs réalisés avec les habitants depuis le 6 décembre 2013 sous l’égide du groupement AME/TraitClair.

Notre association et ses adhérents ont fait confiance à cette démarche participative sur la base des ambitions affichées. Nous avons considéré que cette concertation, tant lors de la première partie avant la votation de décembre 2014 que lors de la reprise le 24 juin dernier, avait donné lieu à une réflexion sérieuse et à des hypothèses positives pour aboutir à une réelle amélioration de la qualité de vie des résidents et usagers de la place.

Cependant, les deux dernières réunions du 28 septembre et du 15 octobre 2015 ont été très décevantes et ont provoqué une grande insatisfaction parmi les participants.

Lors de ces deux dernières réunions, aucune vision d’ensemble présentant un projet cohérent et attractif pour la place n’a été présentée, ce qui dénote une rupture avec l'ambition de départ du processus participatif.  La discussion s'est limitée  à des points de détail écartant les propositions de réaménagement issues des habitants.

Nous constatons que cette inflexion fait suite à l’intégration en juin dernier du projet de réaménagement de la Place des Fêtes dans l’opération « Réinventons nos places » au côté de six autres places parisiennes, pourtant saluée initialement comme une bonne nouvelle. La fixation d’un budget commun limité à 32 millions d’euros au plan d’investissement de la mandature (PIM) pour l’ensemble de ces sept places[2]  semble avoir fragilisé les perspectives de réaménagement de la Place des Fêtes et conduire à une sorte d’auto-censure de la part de l’Agence AME/Trait Clair et de la direction de la voirie et des déplacements (DVD).

Ce contexte budgétaire, allié à l’annonce de projets d’ampleur  sur les berges de la Seine et dans le centre,  nous font craindre que le 19ème arrondissement et la Place des Fêtes ne soient à nouveau « oubliés ». Or nous ne pouvons accepter un réaménagement au rabais.

C’est pourquoi, nous tenons à réaffirmer auprès de vous aujourd’hui les grands principes que nous souhaitons porter pour la Place des Fêtes de demain.

Il nous paraît tout d’abord indispensable de réaffirmer que l'un des premiers objectifs est de piétonniser la Place et de sécuriser les circulations douces avec de vrais aménagements physiques et matérialisés. Il est indispensable d'avoir une vraie réflexion avec des scenarii éventuellement soumis au vote sur les moyens d’apaiser la circulation autour de l’anneau, comme cela avait été exposé lors des ateliers participatifs de mars et avril 2014 consacrés aux déplacements, et non seulement un traitement a minima sur le cœur de place.

Pour ce cœur de place, nous souhaitons que les grands objectifs (en faveur des activités des jeunes, d’un espace ouvert à la tenue d’événements, d’animations, d’installations et projets éphémères) puissent être déclinés en réalisations concrètes pour qu’au fil du temps et des saisons cet « espace  libre » ne reste pas uniquement un lieu que l’on traverse sans avoir envie de s’arrêter.

Ceci est d'autant plus important que ces principes et ces axes de réaménagement ont été inscrits comme des invariants des deux scénarii[3] lors de la votation de décembre dernier, qui a recueilli l’adhésion de plus de 2 500 participants. C'est la base de la confiance des habitants dans le projet de réaménagement.

Il convient de réaffirmer également, après le choix des habitants de déplacer l’extension du marché au sud, qu’un aménagement de qualité profitable aux habitants doit être proposé aussi bien au nord qu’au sud.

Pour conclure, il nous paraît nécessaire de rappeler que le réaménagement de la Place des Fêtes a été engagé à l’issue d’une enquête conduite par le conseil de quartier[4] et à  une concertation de près de deux ans qui a suscité une forte adhésion et mobilisation des habitants.

Cette dynamique repose sur la confiance dans la volonté de votre majorité municipale d'améliorer la qualité de vie des habitants de l’Est parisien.  Pour la Place des Fêtes, il s'agit simplement d'une question d'égalité entre les arrondissements après des années de sous-équipement public, associatif et d'urbanisme peu soucieux du cadre de vie. Rien ne justifie que les habitants de nos quartiers n'aient pas le droit aux mêmes investissements que ceux qui sont annoncés dans le centre de Paris ou ailleurs.

En vous remerciant de l'attention que vous aurez bien voulu prêter à nos demandes, nous vous prions, Madame la Maire, Monsieur le Maire, d'agréer l'expression de notre  considération distinguée.


        Jean-Claude Convert, président              Monique Gaspérini, vice-présidente              


ANNEXE

Dans le cadre de la Charte pour mieux vivre à Place des Fêtes, nous sommes attachés à :

- la réalisation de véritables zones de rencontre, avec une circulation limitée à 15-20 km/h, notamment rue Louise Thuliez (pour rattacher les commerces et les services à la Place) et intégrant des zones de livraison,
- de vrais aménagements pour les cyclistes,
- la disparition des îlots refuges au profit de carrefours en T, afin d’offrir des zones d’extension de la place, ouvertes à des respirations, des installations conviviales et à une nouvelle végétalisation accompagnant les dénivelés, renouant ainsi des liens forts avec les rues et quartiers alentour,
- l’aménagement du début de la portion nord de la rue Compans (agrandissement du trottoir devant la Poste, accès au Parking et à la zone de livraison de Monoprix),
- un véritable plan de végétalisation de la Place pour l’embellir et l'adapter au changement climatique.

Nous souhaitons également que le réaménagement de la place et ses abords intègre :
-    une dynamique d'accès vers Jean Quarré, en adéquation avec la future Médiathèque, intégrant de nouveaux espaces publics en lien avec l’espace central permettant de rééquilibrer le centre de gravité de la place ainsi que la réorientation des flux de l’entrée du collège ;
-    la restitution du terrain de jeux au profit des adolescents (terrain de basket), rue  des Lilas, en mettant fin à l'occupation temporaire de l'atelier de la voirie ;
-    de véritables engagements sur les bons usages de la place (respect des restrictions de circulation) et l'entretien des installations ;
-    une mise en valeur de la trame verte et du patrimoine lié aux « eaux de Belleville » avec la revalorisation et extension du square du Regard de la Lanterne, … etc

Voilà quelques éléments que nous souhaiterions remettre dans le débat en faveur d'un projet d’aménagement en adéquation avec l’attente des habitants pour  la place des Fêtes de demain.





[1] : Notamment, « Pour un projet ambitieux et de qualité impliquant les habitants » (février 2014) et « Charte sur le réaménagement de la Place » (octobre 2014), textes  élaborés par les Amis de la Place des Fêtes www.placedesfetes.fr     
[2] : Alors que le budget consacré au réaménagement de la seule Place de République s’est élevé à 24 M d’euros
[3] : Apaisement et réduction de la circulation autour de la place (exemples : zone 30, zone de rencontre, aménagements cyclables …)
[4] : Enquête qui avait donné lieu à la distribution de 5 800 questionnaires (avec 940 réponses)


Aucun commentaire:

Publier un commentaire