mardi 23 juin 2015

A la Bastille, la Place des Fêtes honorée au côté des grandes places parisiennes, et sur la Place des Fêtes … la concertation se poursuit

RAPPEL : n’oubliez pas demain,


Mercredi 24 juin 2015

à 19 h à l’École maternelle, 4 rue des Bois

premier atelier participatif de la nouvelle phase de concertation sur le réaménagement de la Place des Fêtes, consacré au cœur de place. Que ferons-nous pour rendre le cœur de Place plus agréable, plus convivial et où chacune et chacun puisse y trouver sa place ?

Si vous souhaitez participer à ce travail collectif, vous pouvez vous inscrire à cet atelier à travers l’adresse mail : placedesfetes@traitclair.f 


La rénovation de la Place s’inscrit désormais dans le cadre plus vaste de l’opération Réinventons nos Places ! lancée samedi dernier place de la Bastille, où après la présentation par la Maire entourée des maires et adjoints concernés, les parisiens étaient invités à se réunir autour des tables et panneaux de chacune des places, pour découvrir leur situation respective et s’exprimer.

Ci-dessous Anne Hidalgo en entretien avec François Dagnaud et les habitants autour de la table consacrée à la Place des Fêtes :


    


















Voir le site dédié à l'ensemble des places :


Extrait du site concernant la Place des Fêtes (19e) :

La « Place des Fêtes » née  en 1835 pour répondre au besoin d’un espace de réjouissances populaires du faubourg de Belleville, accueille aujourd’hui 17000 habitants.

Hier : née dans le faubourg de Belleville

Espace de réjouissances populaires, la Place des Fêtes est née en 1835 sur la commune de Belleville. En 1860, lors de l’annexion du faubourg à Paris, des aménagements donnent à cette place son caractère de square (kiosque à musique, petit mobilier dessiné à l’anglaise…). Dans les années 1970, de grands ensembles de logements sont construits. La Place des Fêtes historique est conservée et agrandie. Mais cet agrandissement est occupé par un grand nombre d’émergences (ventilations de parking, trémies d’accès voitures et piétons…). En 1991, c’est le projet de Bernard Huet qui est retenu pour rénover la place. Il y met en œuvre la redéfinition spatiale du lieu par un vocabulaire «classique»: arcades, plantations d’alignement, la pyramide symbolique…

Aujourd'hui : une place populaire et animée, mais peu accueillante

La Place des Fêtes avec son grand marché se révèle animée, investie par les piétons et bien desservie en transports en commun. Mais le côté minéral de la place est accentué par la présence d’immeubles de grande hauteur (jusqu’à 24 étages) datant des années 1970 et par les aménagements réalisés en 1991 tels que le portique le long des façades commerciales au nord-est, l’ombrière et la pyramide. 

Les larges chaussées favorisent des vitesses excessives et certains automobilistes transforment cette place piétonne en parking. D’autres pratiques de rodéos de deux-roues remettent aussi en question la sécurité des usagers de la place, notamment des enfants. De plus, les traversées piétonnes ont besoin d’être sécurisées rue Louise Thuliez, au carrefour Crimée et à l’angle Compans / Ribière.

Et demain ?

De nombreux ateliers ont été menés en concertation avec les habitants et le Conseil de Quartier pour imaginer la place des Fêtes de demain. Fin 2014, une votation citoyenne a permis de retenir un scénario d’aménagement afin d’élaborer un projet répondant aux attentes et besoins des habitants et usagers de la place. Objectifs : libérer le cœur de la place en déplaçant une partie du marché sur les rues Augustin Thierry et Henri Ribière pour rééquilibrer l’animation de la place vers le sud, ouvrir la place à de nouveaux usages pour toutes les générations, rendre le quartier attractif et convivial, apaiser la circulation, végétaliser la place et ses abords…









Aucun commentaire:

Publier un commentaire