dimanche 1 décembre 2013

COMPTE RENDU DE LA 3ème PROMENADE EXPLORATOIRE (30 novembre 2013)



Promenade exploratoire #03

Sur le thème des circulations (voitures, bus, piétons, vélos…)

Samedi 30 novembre 2013 – 15H 17H – à partir de la pyramide






Introduction : présentation de l’association, « peser sur le processus de réaménagement de la place des fêtes », présentation d’ Hervé ABDERRAHMAN, ancien collaborateur du Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF), qui anime la promenade.

Points d’arrêt et principaux commentaires :

1    1) Entrée métro Compans

Discussion sur les flux d’usagers (environ 9000 personnes par jour ?).
Rappel prolongement de la ligne 11 qui nécessite l’aménagement d’une nouvelle sortie de secours.
Entrée de métro :
- mauvais entretien et surtout le manque de soin apporté aux travaux d’entretien eux-mêmes ;
- ouvrage des années 30. Est-il classé ?
- les entrées de métro ne sont pas assez visibles – surtout les jours de marché ;
- les escaliers sont souvent en panne.
        
1 bis) Traversée place – arrêt angle Café « Village des Fêtes »

Arrêt devant une voiture en stationnement illégal sur la place.
L’angle vif au niveau des murets ne facilite pas un passage fluide vers la sortie de place.
Discussion à l’entrée du café « Village des Fêtes» sous le portique a propos des « arènes » et du projet de B. Huet non abouti. Les perrets en pente devaient initialement accueillir des commerces donnant sur rue en sous-face.

2   2) Ilot Lilas/Bois/Pré St-Gervais

Arrêt sur le haricot, point d’accès vers tramway et périphérique proches, ainsi que vers les écoles. Cinq rues se croisent ici. L’aménagement de voirie est disproportionné par rapport à la circulation (très faible en ce samedi après-midi), et est issu de conceptions dépassées privilégiant la voiture. Un simple carrefour en « T » suffirait et permettrait de gagner de la place piétonne. L’aménagement actuel ne facilite pas la fluidité des circulations piétonnes. Discussion sur les possibilités de « casser l’anneau » de circulation automobile. Difficulté de circulation les jours de marché avec les camions garés perpendiculairement à la rue.

3) Prolongement Monoprix – arrêt Carrefour Compans

- Arrêt devant sortie parking public voiture (3 étages), face Monoprix :
Interrogation sur le taux d’occupation de ce parking, partiellement utilisé par des occupants des tours Orient et Occident, du fait de l’affectation à Monoprix d’une partie du parking située sous ces deux tours.
- Arrêt devant panneau de signalétique entrée marché rue Compans :
Discussion et explication sur la question des plots et des accès pompiers. Le groupe note l’inadéquation des trottoirs, non adaptés aux usages : « Les trottoirs les plus larges ne sont pas forcément ceux on où on a le plus d’usages – c’est récurrent à PdF ».
Egalement problème de la giration des camions.
Le groupe note de nouveau l’impossible fluidité pour les piétons.
L'ingénieur fait remarquer (pour la seconde fois) qu’il n’y a  pas tant que ça de circulations … « il faut arriver à orienter... arriver à peser sur les choix d aménagement pour que ce soit le plus adapté aux usages (…) c’est une bagarre. Ici il y a de la marge de manœuvre. Il y a de l’espace ».

4   4) Ilot Crimée

- Forme une connexion (peu évidente) avec les Buttes-Chaumont – le terre plein où l’on est ici est sous utilisé. Flux non importants, malgré marquage au sol de qualité pour les piétons.
- Carrefour dangereux pour les vélos et particulièrement l’arrivée des deux rues en croisement.
- Topo de l’ingénieur sur les zones 30 : il y a une limitation certes marquée au sol mais qui n’est pas vraiment physique. « Normalement une zone 30, c’est une qualité d’aménagement. C’est une démarche volontariste ». Discussion sur la question des radars vitesse et des radars feux rouge.

4 bis) Arrêt métro sortie Crimée

- Qq’un mentionne la question de l’accessibilité (poussettes – handicap, etc) - remarque en général sur l’accessibilité ; à un moment de leur vie c’est 25% des personnes qui sont touchées par le pb de l’accessibilité.
- La liaison n’est pas faite en sortant : il faut surveiller deux rues pour traverser.
- Couloirs de bus : pas assez de place - Bus ne peut pas faire sa giration (il semble que ce couloir de bus soit un ancien couloir).
- Pas assez de velib et de lieux pour stationner les velos personnels – pas assez de dispositifs d’accroche vélos.
Ingénieur : les accroches vélos se font généralement au niveau des espaces délaissés / c’est justement contradictoire aux usages. Il y a là « une bagarre à avoir » « ça oblige aussi aux compromis », « il y a des alternatives possibles qui arrivent doucement », de type mettre des accroches vélos sur les versants des passages cloutés au lieu des places de stationnements pour éviter les problèmes de visibilité piéton.

     5)  Arrêt Commissariat

Arrêt devant Panneau devant Commissariat.
Interrogation sur la signification de certains éléments du panneau : « on peut y aller ou on ne peut pas ? », et sur son aspect dégradé et non nettoyé.
« Le placier devrait remettre la borne si la circulation est vraiment limitée aux jours de marché ». « On a laissé se dégrader et ensuite on dit « on ne peut plus l’utiliser ».

6) Îlot Ribière/Augustin Thierry

 « Dernier arrêt avant retour vers centre place », mais un jeune homme propose de pousser jusque « de l’autre côté du périmètre ». 
L’ingénieur indique que le passage en T permettrait le passage des piétons / la diminution de la vitesse et le gain d’espace.

6 bis) Carrefour rue de Belleville Compans

Déplacement du groupe vers le carrefour Belleville/Compans.
Plusieurs personnes mentionnent le fait que de l’autre côté du trottoir c’est le 20ème arrondissement et que cette partie et sa population, sont aussi concernées par la place des fêtes (pratiques du square, du marché etc…).
Vision d’un élargissement inter arrondissement.
Les barres d’immeubles situées là constituent la façade de la place des fêtes : « L’espace qui est ici est aussi peu valorisé que sur la place (…) la rue de Belleville, c’est ici la façade de la pdf »
L’ingénieur : « Oui c’est une place qui a un grand espace mais qu’on ne voit pas ».
Fin de la promenade – retour espace central.

Constats :

-      Zone souvent vide
-      Zone de parking
-      Zone de scooters
-      Passage en pente pas assez nombreux – obligent à contourner quand on a des poussettes ou des caddies. Ingénieur : il faudrait multiplier les plans inclinés (mais toujours pb pour rattraper la hauteur…car la place est en pente).

Qq commentaires généraux de l’ingénieur suite à la promenade :

 « Il faut se poser des questions sur ce qui est faisable ou non (…).
Il faut + ouvrir, que ce soit + visible (…).
Ici il faut voir que c’est un espace très performant mais qui n’est pas forcément un endroit de transit.
Il y a beaucoup d’endroits neutralisés dédiés à la circulation mais pas de gros flux en fait ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire