lundi 30 septembre 2013

Compte-rendu / Soirée-débat « Bien vivre Place des Fêtes »


ASSOCIATION "LES AMIS DE LA PLACE DES FETES"
Compte-rendu / Soirée-débat
« Bien vivre Place des Fêtes » 
Comment être acteur et renforcer la participation des citoyens
 en amont du projet de réaménagement ?
Vendredi 27 septembre 2013 – 20H 22H
Centre d’animation Place des Fêtes – 2/4 rue des Lilas – 75019 Paris

Projection de diaporamas (photos de la place et des vues de la place, présentation puis un court film relatif à la promenade exploratoire N°2)
Présent-es : Environ 40 personnes dans la salle
Introduction
Rappel de l’objet de l’association et de ses actions depuis sa création (septembre 2012).
Objet : « participer aux transformations de la Place des Fêtes, qui vont avoir lieu ». Cela a émergé́ d’un dialogue et des attentes des habitants / au réaménagement de la place initié par la Mairie. L’association regroupe des habitants de la place + des usagers de la place Il s’agit d’« essayer d’en écrire le futur ensemble » - rappel des deux dernières promenades exploratoires qui ont eu lieu + la dernière réunion-débat thématique au centre d’animation « Réconcilier la nature et la ville : des idées pour la Place des Fêtes ? »
Deux demandes principales de l’association :
  • connaitre mieux le processus de concertation et y participer
  • élargir le périmètre du réaménagement en prenant en compte les besoins du quartier et les équipements nécessaires
Toutes nos initiatives sont ouvertes aux non-adhérents.

Présentation du processus de concertation

Dans le prolongement de l’enquête réalisée en 2012 par le Conseil de quartier[1], la Mairie a engagé le processus de rénovation de la Place des Fêtes, par le lancement en août dernier d’une « étude de programmation pour les aménagements des espaces ouverts de la place et de ses abords ».
Selon le dossier de l'appel d'offre dont a eu connaissance l’Association, il s’agit d’une procédure "adaptée" ce qui donne une idée de la somme allouée (selon nos informations de l'ordre de 90 000 euros).
Il est prévu que l’étude et la procédure de concertation commencent en novembre, selon deux phases : 
-       quatre mois pour un état des lieux et l’élaboration de scénarii de réaménagement ;
-       puis à l’automne 2014, deux mois pour la préparation de la consultation des habitants par référendum.
Une période de latence pendant les municipales (mars 2014) – il n'y aura pas de Conseil de quartier pendant cette période – et pour validation des propositions de la première phase.

L’étude prévoit, au cours de la première phase, d’associer les différents institutionnels avec les services de la ville, et d’organiser des ateliers participatifs avec le conseil de quartier et TOUS les habitants, au nombre de quatre. En dehors de ces ateliers, d'autres formes de consultation des habitants sont également envisagées.
A partir des perspectives tracées par l’enquête du Conseil de quartier, des pistes de réflexions programmatiques (voir annexe 1) sont déjà dégagées, avec des thématiques dont certaines sont surprenantes et témoignent d'une écoute sur les préoccupations des habitants évoquées lors de réunions et des initiatives des Amis.

Evolution de l’urbanisme – De l’aménagement à la rénovation de la Place des Fêtes - Présentation d'un exemple de concertation (le quartier Danton du Havre)
(Voir aussi annexe 2)
L'association a pris comme points de comparaison quelques concertations concernant des places à Paris (République) ou dans d'autres villes comme au Havre.
La question à se poser relative aux méthodes de participation est : « Concertation ou simple affaire de communication ? ". Quels sont les critères d'une participation active des habitants ?
Rappel du contexte urbanistique : présentation du livre « GRANDS ENSEMBLES.
Une architecture du XXème siècle », où l’on voit la Place des Fêtes avec les immeubles construits par Dubuisson. Les grands ensembles étaient alors vus comme une solution aux problèmes sociaux. Maintenant c’est l’inverse.

Présentation de l’historique de la PDF avec diaporama et dates à l’appui.


Exemple d’un processus de concertation au Havre (quartier Danton - 2012)
Un groupement a été́ fait rassemblant des urbanistes, des designers, des plasticiens etc...  Les différents ateliers ont eu lieu sur une durée totale 2 ans et aujourd’hui « rien n’est encore figé ».
Présentation des étapes clefs : compilation des ateliers, puis transmission de tout ce qui a été́ récolté́ à un programmiste « qui arrive avec une vision neuve ».
A comparer les 2 ans d’ateliers au Havre avec les 4 mois d’ateliers prévus pour PDF. Il est souligné qu’au Havre, il n’y a pas eu de referendum. La ville veut monter un comité́ comprenant les habitants.
Question: « on ne peut pas comparer Le Havre et la PDF (une opération de construction neuve faisant suite à une démolition de prison etc... Le Havre c’est X habitants...). Comment ramener cette présentation du Havre au 19ème et à la PDF? »
Il est rappelé le rôle des habitants et de leur expertise d’usage – démocratie participative. La question à se poser : « Qu’est-ce que peut être une concertation réussie ? »
Question concernant le budget : « ce qu’on connait aujourd’hui, ce sont les 80 000 à 90 000 euros de l’étude ».
Question : comment représenter les jeunes et les gens qui travaillent à PDF dans le processus ?
Rmq : intégrer la réflexion sur les équipements au Havre a permis d’inclure à la concertation les jeunes et les travailleurs (+ exemple de la maison de retraite + appui sur les associations )
Il est souligné le peu de temps disponible pour participer au réaménagement. « Il y a une urgence de faire comprendre qu’il faut faire qqchose, à faire parler de cette possibilité de s’engager pour la place ».
« 4 mois, c’est court ! un matin on se réveille et ça y est les travaux sont faits ! »
Question : quel relais puisqu'il n'y aura pas de réunion du conseil de quartier pendant la période électorale ?
Question : « qu’est ce qui a déclenché́ ce réaménagement ? ». L’appel d'offres est sorti en pleine période estivale. Une période pas idéale pour une consultation citoyenne.
« 900 réponses c'est important pour ce projet ». (S’excuse en préalable, précisant avoir cru que la réunion de ce soir était une suite de la mairie).
« Marre des dégradations de la pyramide. C’est à partir de là qu’a été démarré le projet ».
Restitution des 2 promenades exploratoires dans le quartier
1ère promenade consacrée à l'espace en coeur de place. 2ème promenade dédiée aux abords de la place (espaces vacants et équipements). En compagnie d'urbaniste et d'architectes.  
Thèmes retenus :
  • circulation
  • accès ilot central
  • préserver le marché « le marché, c’est le poumon de la place »
  • équipement (question centrale des besoins)
·       espaces vacants (Lycée Jean Quarré, ex garage SPEEDY). RAPPEL : e bâtiment annexe (rue du Dr Potain) est inscrit au PLU pour devenir un équipement sportif)
  • la végétalisation de la place
  • zone 30
  • pistes cyclables avec axe buttes chaumont - butte du château rouge
  • sens unique
  • sécurisations des voies piétonnes
  • commerces : offre commerciale insuffisante
Ex-lycée Jean Quarré (9 000 m2 désaffectés en face du collège Budé)
« utiliser les locaux vacants de façon provisoire en attendant c’est un espace tellement grand qu’il y aura de toutes façons plusieurs projets. Alors on va (pas) passer notre temps à regarder ça de nos fenêtres, déplacement de la maison fédérative associative de la PDF : elle pourrait occuper une partie de Jean Quarré"
« Bcp de gens disent : est ce qu'on ne pourrait pas avoir une vraie médiathèque ou en tous cas des équipements de culture ? »
« Mes fenêtres donnent sur Jean Quarré. C’est vide. Ça me désole. C’est un objet de rêve pour moi mais également de contrariété́, car on n’en fait rien ».
« Il a manqué́ beaucoup de choses en terme d’équipements même si bcp de choses ont été́ obtenues notamment le centre d'animation où on est là. Mais pour tout le monde, ce centre apparait insuffisant ».
« Il y a une densité́ de population et de nouveaux besoins. Manque d’espaces verts et d’espaces ludiques « nous on a regardé où est ce qu’il y avait de l’espace, de la place et imaginer. Jean Quarré appartient à la ville qui a deux projets mais ils ne sont pas bouclés. En plus, il y a aussi un plus petit espace, c’est le garage SPEEDY. C’est un espace vacant".
Question sur la position de la Mairie. L'association est intervenue auprès des élus pour une ambition forte dans le réaménagement de la place. Le projet de réaménagement a été́ annoncé au Conseil de quartier. Le budget semble très contraint pour cette opération de réaménagement (essentiellement dédiée à la voirie).
« 4 mois ? Quelle est notre part d’action ? Que peut-on obtenir ?»  « moi j’habite ici, je ne veux pas entendre ces questions de budget. Ici c’est une petite ville, comme Châteaudun » « ne pas réduire nos ambitions ».
Question: « Quelle est la vocation de la place ?  Mention de l’agora athénienne La place est un espace de rassemblement où l’on peut côtoyer d’autres gens C’est un espace public, un lieu pour créer de la rencontre ».
Proposition de « recréer une centralité à la place, à l’échelle de Paris ». « il n’y en a pas beaucoup à Paris des vraies places ».  « que la place vive jours et nuits ! ».
En vrac :
« Difficile de trouver un vélo à la sortie du métro » ...
« Pas de terrasses de café́ au soleil sur PDF ! »
« Il y a de plus en plus de fringues (sous entendu à vendre sur le marché) »
« L’attractivité de la place brasse bien au-delà̀ »
« Pourquoi pas des pépinières d’entreprise à Place des Fêtes ? »
« Le manège apporte beaucoup » « et pourquoi pas des kiosques à journaux sur PDF ? »
« Pacification de la place. Que ce soit piéton.  Que les gens s’y sentent bien »
«  La place n’a pas de vis-à-vis commercial »
« Le marché est infini. C’est une boucle. C’est le marché le plus long du monde ! »
« Il faut proposer un potentiel, que soit laissé un espace de possibles ici : « laissez nous une zone (sous entendu libre)  »
« Pas de signalétique sur la place » : « On n’a pas idée de ce qu’il y a autour »
« Il n’y a pas de signalétique de ou on est sur la place »
« Refaire vivre la PDF la nuit. Elle est très belle, mais il ne s’y passe pas grand-chose ». « Il faudrait rajouter quelques équipements culturels ou professionnels pour faire vivre la place »
« Mais où est la place des Fêtes ? » « Moi on me le demande parfois. Et des gens qui y sont (sous-entendu sur place à ce moment là )! »
« Recréer des continuités dynamiques avec les commerces Nous on a que des banques Retrouver une cohérence globale Une autre vitalité »
« Je n’avais jamais regardé cela comme des œuvres d’art auparavant (...) le questionnaire mentionne les « ouvrages d’art ». « Ça change le regard »
« La pyramide « ce truc ...» « avez-vous des réponses ? » demande quelqu’un. Rappel des contraintes juridiques liées à la question des héritiers, etc. (« accord » ?
« Le problème de la PDF, ça n’est pas que la pyramide – il ne faut pas se focaliser »
Conclusion
Rappel de l’objectif de l’association des amis  « que le projet se dessine avec les habitants » « qu’on investisse à la mesure de la population qui y habite ». L’idée est de respecter l’équilibre et la mixité de la place auxquels les habitants sont attachés. 1ere action : faire des propositions avec une carte sur le mur « Prenez un post-it et suivez vos envies en les localisant sur la place » (voir annexe 3)





[1] 987 questionnaires renvoyés et exploitables sur 5 800 questionnaires diffusés

Aucun commentaire:

Publier un commentaire